Une semaine avec… la palette Desert Dusk de Huda Beauty

Bonjour à toutes et à tous !

Je reviens aujourd’hui avec un article concernant la deuxième palette que j’ai testée pour le #definobuy1semaine1palette : la Desert Dusk de Huda Beauty. Dès que j’ai vu les teasers sur Instagram, je suis tombée en amour avec les couleurs des fards, comme je l’avais été avec la première palette que la blogueuse beauté Huda Kattan a sorti, la Rose Gold Edition (que j’avais payé les yeux de la tête en la commandant directement sur la boutique de Dubaï vu qu’elle était discontinued partout ailleurs, et qu’avec les frais de port et les douanes, elle m’est revenue à quasiment 100 € !!!).

La Desert Dusk se compose de 18 fards, dont 8 mats et 10 irisés/métallisés ou pailletés (Cosmo est de la paillette sèche). Les tons sont chauds.. J’y ai trouvé une couleur de base/transition (Desert Sand), qui m’avait manqué dans la Serpentina de Kat von D.

Ce qui peut refroidir, c’est le prix : 64,95 € chez Sephora. 3,61 € le fard. C’est un peu cher, surtout que la marque est exclue en France des promotions à 25 % que la boutique fait régulièrement. Personnellement, j’ai profité d’une carte cadeau. Sinon, si vous avez une buddy aux USA, il y a la solution de la commander chez Sephora.com où elle est disponible à 65$, lorsqu’il y a les offres à 20% : chez eux, ça marche sur TOUTES les marques !

Sans plus attendre, voici les make up que j’ai réalisés avec cette palette.

Je suis contente de mon achat. Elle vaut ce que j’ai payé s’agissant de la qualité des fards. Mes yeux sensibles ont un peu piqué avec certains des fards. Il vaut mieux éviter de s’en mettre sur la muqueuse.  Les couleurs se prélèvent bien, se fondent bien au pinceau et si l’on veut une réelle intensité, il faut passer par l’application au doigt. Le seul fard qui m’a posé un peu souci a été Cosmo, pas du tout crémeux, très volatile, qui n’est en fait que des paillettes compressées : il faut donc prévoir une base adaptée aux glitters pour qu’il tienne et qu’il ne se disperse pas intempestivement. Personnellement, quand je l’ai appliqué, je pensais qu’il s’agissait d’un métallisé comme les autres, donc je n’avais pas prévu une telle préparation de ma paupière : j’en ai eu partout. 🙂

Je vous reviens dès que possible avec la troisième palette que l’on m’a attribuée pour ce défi : la Jacklyn Hill de Morphe Brushes !

Leave a reply