Des pieds de serpent (masque peeling de Tony Molly)

Coucou tout le monde !

Je reviens vers vous avec un article qui ne sera pas très glamour, car je vais vous parler du peeling Tony Molly acheté chez Sephora 11,95 €, qui est censé nous faire des « shiny foot », des pieds tout doux selon la promesse de l’emballage, en 1h30 de pose. Il se présente sous cette forme de packaging :

qui comprend des chaussettes à enfiler, deux poches de liquide et un sachet échantillon de crème nourrissante.

A l’approche de l’été, je m’étais dit que c’était l’occasion de se faire rapidement des pieds tout beaux pour passer les sandales, car les miens avaient quelques callosités blanches jaunes pas très saillantes.

J’ai donc décidé de poser ce masque sur mes pieds le dimanche 18 juin, pendant que je regardais Agatha Raisin sur France 3. J’ai tout bien suivi : j’ai passé les chaussettes, j’ai fait couler le liquide dedans, j’ai fermé les chaussettes, j’ai un peu malaxé en plus pour bien répartir le liquide sous la plante des pieds et au talon (endroit où j’en avais le plus besoin), et j’ai laissé poser. Tout s’est bien passé : pas de douleurs pendant la pose.

Quand j’ai retiré les chaussettes, il s’est dégagé une odeur similaire à celle du produit anti-verrue, mais en plus léger. J’ai bien rincé mes pieds à l’eau tiède, j’ai mis la crème hydratante, et j’ai observé le résultat. Déception : à part la crème, ils étaient dans le même état qu’avant. Il n’y avait pas d’amélioration pour mes calosités aux talons. Pourtant, le petit dessin montrait des pieds craquelés, des chaussettes posées pendant 1h30 et des pieds tout beaux ensuite… J’ai repris la boîte et je suis allée lire les petits détails derrière.

« Les cellules mortes de vos pieds seront naturellement éliminées 4 à 6 jours plus tard. Ne les retirez pas par vous-mêmes. » Ok… Bon, ben, il n’y avait plus qu’à attendre.

Et le jeudi 22 juin, en retirant mes chaussures, voilà ce que j’ai trouvé :

Des pieds en mue… Sauf que la mue ne s’est pas faite en un jour. Il a fallu près de 10 jours, à arracher régulièrement les morceaux de peau, pour être débarrassée de ces pieds de serpents, totalement moches, qui étaient encore plus horribles dans mes sandales qu’avant… 

Les peaux mortes de toute la surface du pied sont parties petit à petit, petits morceaux par petits morceaux. J’avais des pieds immondes. Gommages, râpe à pieds, j’ai tout fait pour accélérer le processus, et au bout d’une dizaine de jours, le processus semblait terminé. Pour le dessus de mes pieds et la plante, nickel. Pour les callosités aux talons, elles étaient largement atténuées mais encore présentes.

Bilan : c’est un produit qui fonctionne, mais qui, vue l’odeur, ne doit pas être très naturel contrairement à ce qui est laissé croire niveau marketing sur l’emballage (« extraits naturels », « ingrédients naturels », « naturellement »…). Je ne pense pas que les produits anti-verrues soient très naturels, et là, cela semble agir sur le même principe : on détruit en douceur (pas de brûlure ou de picotements pour moi pendant la pose) la couche supérieure de la peau pour en faire refaire une nouvelle plus jolie en-dessous.

Par ailleurs, il faut bien lire ce qui est écrit : cela ne marche pas en 1h30, mais commence à faire effet à partir du 4e jour, pour se poursuivre dans un long processus qui a été pour moi de 10 jours complets à partir du jeudi 22 juin. Donc je conseille de le faire quand on a encore les pieds dans des chaussures fermées, pour éviter d’avoir des pieds pourris, qui pèlent à fond, dans des chaussures ouvertes. 🙁 Je l’utiliserai plutôt début printemps, que début été !

Voilà. J’espère que cette revue vous aura été utile et je vous dis à bientôt pour un nouveau swatch vernis !

Leave a reply