Des pieds de serpent (masque peeling de Tony Molly)

Coucou tout le monde !

Je reviens vers vous avec un article qui ne sera pas très glamour, car je vais vous parler du peeling Tony Molly acheté chez Sephora 11,95 €, qui est censé nous faire des « shiny foot », des pieds tout doux selon la promesse de l’emballage, en 1h30 de pose. Il se présente sous cette forme de packaging :

qui comprend des chaussettes à enfiler, deux poches de liquide et un sachet échantillon de crème nourrissante.

A l’approche de l’été, je m’étais dit que c’était l’occasion de se faire rapidement des pieds tout beaux pour passer les sandales, car les miens avaient quelques callosités blanches jaunes pas très saillantes.

J’ai donc décidé de poser ce masque sur mes pieds le dimanche 18 juin, pendant que je regardais Agatha Raisin sur France 3. J’ai tout bien suivi : j’ai passé les chaussettes, j’ai fait couler le liquide dedans, j’ai fermé les chaussettes, j’ai un peu malaxé en plus pour bien répartir le liquide sous la plante des pieds et au talon (endroit où j’en avais le plus besoin), et j’ai laissé poser. Tout s’est bien passé : pas de douleurs pendant la pose.

Quand j’ai retiré les chaussettes, il s’est dégagé une odeur similaire à celle du produit anti-verrue, mais en plus léger. J’ai bien rincé mes pieds à l’eau tiède, j’ai mis la crème hydratante, et j’ai observé le résultat. Déception : à part la crème, ils étaient dans le même état qu’avant. Il n’y avait pas d’amélioration pour mes calosités aux talons. Pourtant, le petit dessin montrait des pieds craquelés, des chaussettes posées pendant 1h30 et des pieds tout beaux ensuite… J’ai repris la boîte et je suis allée lire les petits détails derrière.

« Les cellules mortes de vos pieds seront naturellement éliminées 4 à 6 jours plus tard. Ne les retirez pas par vous-mêmes. » Ok… Bon, ben, il n’y avait plus qu’à attendre.

Et le jeudi 22 juin, en retirant mes chaussures, voilà ce que j’ai trouvé :

Des pieds en mue… Sauf que la mue ne s’est pas faite en un jour. Il a fallu près de 10 jours, à arracher régulièrement les morceaux de peau, pour être débarrassée de ces pieds de serpents, totalement moches, qui étaient encore plus horribles dans mes sandales qu’avant… 

Les peaux mortes de toute la surface du pied sont parties petit à petit, petits morceaux par petits morceaux. J’avais des pieds immondes. Gommages, râpe à pieds, j’ai tout fait pour accélérer le processus, et au bout d’une dizaine de jours, le processus semblait terminé. Pour le dessus de mes pieds et la plante, nickel. Pour les callosités aux talons, elles étaient largement atténuées mais encore présentes.

Bilan : c’est un produit qui fonctionne, mais qui, vue l’odeur, ne doit pas être très naturel contrairement à ce qui est laissé croire niveau marketing sur l’emballage (« extraits naturels », « ingrédients naturels », « naturellement »…). Je ne pense pas que les produits anti-verrues soient très naturels, et là, cela semble agir sur le même principe : on détruit en douceur (pas de brûlure ou de picotements pour moi pendant la pose) la couche supérieure de la peau pour en faire refaire une nouvelle plus jolie en-dessous.

Par ailleurs, il faut bien lire ce qui est écrit : cela ne marche pas en 1h30, mais commence à faire effet à partir du 4e jour, pour se poursuivre dans un long processus qui a été pour moi de 10 jours complets à partir du jeudi 22 juin. Donc je conseille de le faire quand on a encore les pieds dans des chaussures fermées, pour éviter d’avoir des pieds pourris, qui pèlent à fond, dans des chaussures ouvertes. 🙁 Je l’utiliserai plutôt début printemps, que début été !

Voilà. J’espère que cette revue vous aura été utile et je vous dis à bientôt pour un nouveau swatch vernis !

Ma première Biotyfull box (février 2017)

Bonjour, bonjour !

En ce début de semaine, je vous parle de l’autre box beauté à laquelle je suis désormais abonnée (et je viens de recevoir la troisième) : la Biotyfull Box. Une box de produits bio ou naturels, made in France, pour 32,90€ par mois. 4 à 5 produits à chaque fois, et ce qui est appréciable : tous en full size ! La boîte en elle-même est très jolie, donc je vais les garder pour Hailey. Elle pourra y ranger ses secrets plus tard. LoL.

Ayant débuté mon abonnement au moment de mon anniversaire (27 février), j’ai donc reçu pour première box celle de février 2017. Elle s’inspirait du thème de la St Valentin. J’ai eu quelques craintes quand j’ai eu le colis en mains, car j’entendais des « floc floc » en le bougeant. Je me suis donc demandé comment cela avait été emballé, et si je ne risquais pas d’avoir de la casse. Mais finalement, tout a été en bon état.

1

Ce que j’ai découvert en l’ouvrant : des bons d’amour, puis les produits et leurs fiches de présentation. J’aime bien ces fiches, comme des cartes de jeux, qui permettent d’en savoir plus sur les articles de la boîte.

2 3

Dans cette box, il y avait donc trois produits de soin et deux produits de maquillage. Je ne connaissais aucune des marques, cela a donc été la totale et agréable découverte.

  • Une eau micellaire démaquillante DN-UNIK ;
  • Un sérum vitalité GAINA ;
  • Une crème pour le corps BAIJA ;
  • Un crayon jumbo à lèvres COULEUR CARAMEL ;
  • Un crayon jumbo pour les yeux COULEUR CARAMEL.

 

4

L’eau micellaire a une odeur un peu spécifique, mais qui ne me dérange pas. Elle est douce, n’agresse pas la peau et fait parfaitement son office de démaquillage avant de passer à un nettoyage à l’eau. Il semblerait que ce soit une exclusivité de la box, car je n’ai pas réussi à la trouver en vente sur Internet. Il est seulement indiqué que le prix habituel est de 15€.

6 7 8

Le sérum, j’avoue que je l’utilise parce que je l’ai eu, mais que je ne l’achèterai pas forcément, car il n’a pas la texture qui me convient. En sérum, j’aime quelque chose qui soit vite absorbé par la peau et qui la laisse neutre. Ici, il s’agit d’une huile, notamment avec de la carotte, et l’application laisse donc le visage un peu gras et brillant, ce qui n’est pas vraiment mon truc. Je préfère les huiles sèches. Mais en revanche, j’ai constaté qu’il me faisait une meilleure mine, la carotte permettant peut-être un changement de pigmentation ? Les 15 ml sont habituellement vendus 18 €.

5

La crème pour le corps… Mon Dieu, ce qu’elle sent bon ! C’est un réel parfum de rose et de litchi mélangé, sans relent chimique. Une tuerie ! La texture est hyper crémeuse : on a l’impression d’avoir un yaourt style Yopa… lol Je vous rassure, je l’ai sniffée pas mangée ! Et côté hydratation, c’est le top. Mes tibias hyper secs l’adorent (peau de serpent sur cette zone, chez moi). Je valide ! Je suis une adepte de la crème corps Soft de LAVERA maintenant, mais il est possible que je rachète un pot de French Pompon pour alterner. Les 60 ml valent 12,90 € et sont en vente chez Sephora.

9 10 11

Passons maintenant aux deux produits de maquillage, de la même marque : COULEUR CARAMEL. Un crayon jumbo pour les paupières, et un crayon jumbo pour les lèvres. Le premier dans une teinte kaki, le second dans une teinte rouge.

12 14 13

(Coucou la montre rebel rock de Va’Nails Créa’Bijoux ! cf mon précédent article)

Le crayon fard à paupière, je l’ai utilisé une fois, mais je n’ai pas forcément adhéré : je préfère appliquer mes fards avec un pinceau, qu’il s’agisse d’une ombre pressée, d’une crème ou d’une poudre de pigments. Je l’ai donc mis dans mon vide grenier sur Instagram (compte @burgundyssales). Il est habituellement vendu 14,90 €. Je l’ai soldé à 7 € HFP.

En revanche, le crayon jumbo pour les lèvres, j’ai adoré ! Hyper facile à poser, notamment pour faire le contour des lèvres correctement. La couleur est belle. L’hydratation est ok : ce n’est pas un mat, donc pas de sensation de tiraillement. Il transfert un peu. J’ai passé plusieurs couches pour l’intensité de couleur sur le swatch que je vous ai fait. Il a bien tenu : il en restait des traces au démaquillage en fin de journée. Et côté quantité de produit, on n’est vraiment pas lésée : il y a de quoi se colorer les lèvres pendant un moment ! Il est vendu 15,90 €.

15 16

Vous l’avez compris, cette première box m’a totalement séduite. Pour 32,90 €, je me suis retrouvée avec 76,70 € de produits. Il ne restait plus qu’à espérer que les suivantes seraient à la hauteur ! Je vous parle de celle de mars dès que possible, puisque celle d’avril est déjà arrivée !

Faisons notre manucure ensemble !

Bonjour, bonjour !

On me l’a demandé il y a quelques temps, et le voici donc : un petit article pour vous conseiller des produits et vous rappeler les étapes primordiales d’un soin des mimines et des ongles. J’ai pris le temps, cette semaine, lors de ma manucure, d’en détailler les étapes. Je vous avais fait des vidéos… J’ai découvert que je ne pouvais pas intégrer de média supérieur à 8 Mo… Il a donc fallu que je raccourcisse au maximum : pas plus de 6 secondes ! Et quand j’ai enfin pu les intégrer, elles étaient à l’envers ! La loose totale ! Mais bon, je vous les ai laissées, parce que c’est malgré tout plus intéressant que de décrire uniquement les étapes par écrit.

Voici tout d’abord une vue d’ensemble des éléments nécessaires :

12734268_10154465201839918_7414349193642252790_n

Commençons donc notre manucure !

Je débute toujours par l’hydratation de mes mains, et j’en profite pour faire ramollir mes cuticules. Pour ça, je mets de l’eau tiède dans un bol. Grands amateurs de thé à la maison, nous avons une bouilloire qui peut être programmée à certaines températures. J’utilise donc le mode « 50°C » pour mes bains de mains. Dans mon récipient, je rajoute une manubomb de chez Nail Art by Patou (il y en a plusieurs différentes : des senteurs agréables, avec des couleurs et des paillettes variées : des nouveautés vont arriver). Ici, c’était « Hydratation des Barbades« . Je laisse tremper mes mains 10 mn dans l’eau. C’est effervescent au début : ça fait des guili ! Mon récipient est beaucoup plus grand d’habitude : je peux mettre les deux mains ensemble, mais dans notre maison de campagne, je n’avais rien d’autre.

Une fois mes mains bien hydratées, je les sèche et avec un bâtonnet de buis, je repousse mes cuticules, un ongle après l’autre. On y va doucement, mais fermement : il ne s’agit pas de se faire mal. Si jamais le bain n’a pas permis de ramollir assez les cuticules, je pose une eau émolliente pendant quelques secondes, puis je frotte avec mon bâtonnet. Vous trouverez ce genre de produits chez Mavala, ou Sally Hansen. Ce sont les deux que j’utilise, la seconde étant un peu plus concentrée, donc agressive, que la première. Tout ce matériel (bâtonnet et eau émolliente) est disponible chez Sephora.

Après, je coupe les peaux superflues avec une pince à envies : attention, on ne se fait pas mal ! On ne se coupe pas au sang. Ce sont juste les peaux qui ont été repoussées par le bâtonnet, pas celles qui font le contour de l’ongle ! Des pinces, j’en ai deux : une de la marque Peggy Sage (disponible en boutique R’Center ou Bleu Libellule) et une de la marque Sephora. Elles sont très bien toutes les deux. Une fois que c’est fait, je désinfecte.

Ensuite, je prends mon polissoir 4 faces (encore un produit qu’on trouve chez Sephora) et je le passe sur mes ongles, pour retirer les aspérités et les faire briller. J’utilise chacune leur tour les faces 2, 3 et 4. La face 1 étant pour limer, je ne l’utilise quasiment jamais, car j’ai une lime à côté.

Ensuite, mais je ne vous ai pas fait de vidéo, je lime mes ongles dans la forme qui me convient, avec une lime en verre. J’ai adopté ce style de limes depuis que j’en ai essayé une pour la première fois : c’était un cadeau avec une commande Pshiiit, si mes souvenirs sont bons. Elles sont assez délicates et ne dédoublent pas mes ongles. Vous pouvez désormais en trouver également chez Sephora. Bien entendu, on lime toujours dans le même sens : on ne fait pas d’aller-retour avec la lime sur l’ongle, au risque justement de le fragiliser et de le dédoubler.

Une fois que tout ceci est fait, je commence l’hydratation. D’abord avec le Nail Balsam de Trind. Pour moi, c’est LE produit à avoir. Il nourrit l’ongle et le rend plus souple, ce qui évite les ongles cassants. Il n’a pas conquis tous les coeurs, mais en tout cas, moi, depuis plus de deux ans, j’en suis fan. J’en pose un peu sur chaque ongle. J’attends quelques minutes qu’ils aient bien absorbé le produit, puis je les masse, en n’oubliant pas le bord libre. Si je peux le faire deux fois par jour, c’est pas mal. Je vous le conseille vraiment, mais il n’est disponible que sur la boutique de la marque.

Ensuite, de la même manière, je masse mes ongles avec un baume nourrissant. Soit le baume à l’huile de quinoa de Peggy Sage, soit le baume anti casse d’Yves Rocher. En faisant cet article, je me suis rendue compte qu’Yves Rocher ne faisait plus ce baume. Alors, je ne peux vous diriger que vers une boutique R’Center ou Bleu Libellule pour trouver le baume de Peggy Sage.

Une fois que tout est hydraté, nourri, je passe un coup de cleaner Peggy Sage (boutique R’Center également) sur mes ongles pour enlever le gras des crèmes et les préparer à la pose d’un vernis. Sinon, votre vernis n’adhérera pas et se décollera.

Je pose ma base traitante. Moi, c’est DURI de Rejuvacote. La version 1, avec formaldéhyde, car je n’ai pas été convaincue de l’efficacité de la base version 2 qui est 3 FREE. Cette base permet de renforcer les ongles, et elle me permet de les redresser un peu, car ils ont tendance à se recroqueviller quand ils sont plus longs. Ce produit n’étant pas disponible en France, il vous faut forcément le commander via Amazon.

Ensuite, quand la base est sèche, je nourris mes cuticules à l’aide d’un stylo-pinceau d’huile. J’aime beaucoup ceux de Polished by KPT, qui sentent bon, sont faciles à doser, et sont efficaces. J’applique l’huile sur le pourtour de l’ongle, je laisse poser quelques minutes, puis je masse jusqu’à complète pénétration. Là encore, le produit n’étant disponible qu’aux USA, il faut passer commande chez eux. Mais vous pouvez trouver un produit similaire de la marque Cirque, sur la boutique belge The Nailista Shop. Il y en a un que j’aimerais bien tester : le pinceau Weleda. Disponible en boutique bio et parapharmacie. Je pense que ce sera mon prochain achat, quand mes pinceaux Polished by KPT seront terminés.

Pour terminer, je me crème les mains généreusement. En ce moment, comme avec le froid, elles sont assez abîmées, j’utilise le gel très réparateur de Vita Citral, que l’on trouve en parapharmacie. La texture gel est fondante, le parfum est agréable, mes mains sont plus douces, et la peau tiraille moins.

Après cette manucure, voici le résultat :

12742175_10154465201624918_987985265198282393_n

12744118_10154465201514918_27471807442307394_n

J’espère que cet article vous aura été de bons conseils. Je vais voir comment améliorer l’intégration des vidéos dans mes posts : c’est trop laborieux en l’état.