Articles By Burgundy's nails

Les fards à paupières Aimer-Kup

Bonjour à toutes et à tous !

J’avais débuté cet article en janvier dernier, mais n’avais toujours pas eu le temps de le boucler. En décembre 2017, je me suis offert une de mes dernières palettes de fards à paupières, afin de découvrir, avant d’entrer en no buy, une nouvelle marque de maquillage française : Aimer-Kup

Pour le moment, seuls des fards à paupières sont proposés, mais d’autres produits sont prévus à plus ou moins courts termes.

Cette marque est le bébé d’une Youtubeuse et Instagrameuse beauté : Mon Doux Nuage. Elle est fabriquée en France et non testée sur les animaux.

Commençons par le packaging. Une boîte rectangulaire, en bois laqué noir, avec le logo écrit sur le couvercle en lettres d’or métalliques. Sobre, élégant. L’épaisseur de la palette est plus importante que toutes les autres que j’ai dans ma collection (260 environ !), donc il y a moins de facilité à l’emmener en voyage, mais si vous la composez bien, avec une couleur de base/finition adaptée à votre carnation et une couleur foncée pour le ras-de-cils supérieurs (du marron actuellement car il n’existe pas encore de noir), cela vous laisse huit couleurs à accorder pour des eyelooks sympas. Elle se ferme de manière magnétique.

Quand on l’ouvre, on trouve un joli miroir entouré d’ornements dorés et dix fards à paupières. Le design évoque largement une marque de luxe, mais à un prix abordable.

Actuellement, 97 couleurs sont disponibles, dans les tons bleus/gris, violets, rose/pêche, prune, marron/beiges, blancs et verts. Des couleurs douces, pas flashy, et pas de noir pour le moment. Mais d’après ce que j’ai compris, il est prévu qu’à terme, la gamme compte plus de 300 couleurs ! 

Elles ne portent pas de petits noms, mais des numéros. Celles qui débutent par M sont des couleurs mates, celles qui débutent par N sont des couleurs nacrées (irisées). Il n’existe pas de swatch sur la boutique en ligne pour vous faire une idée du rendu sur la peau, mais en allant sur la page Facebook de la marque, dans l’album photo, vous trouverez toutes les couleurs testées sur avant-bras. Afin de vous faciliter les recherches, je vous ai fait des captures d’écran que j’intègre ici : il suffit de cliquer sur les photos pour qu’elles s’agrandissent.

 

Toutes ces jolies couleurs, vous pouvez vous les procurer de trois façons différentes.

La première, pour les flemmardes, c’est de choisir une des 6 palettes pré-composées par Mon Doux Nuage selon un thème spécifique :

Vous recevrez donc une palette de 10 fards pour 45 € (frais de port compris), ce qui est tout à fait raisonnable car cela revient à 4,5 € le fard, mais dans un bel écrin et avec un grand miroir. L’envoi se fait en lettre suivie, bien emballé dans du bulle : aucune déconvenue à réception, tout est protégé.

La deuxième manière, la plus amusante, c’est de composer vous-même votre palette. C’est la rubrique « palette sur mesure« , pour le même prix : 45 € FPC pour 10 fards. Il suffit de faire glisser les couleurs vers la palette virtuelle, pour agencer les couleurs et une fois que vous avez sélectionné et disposé vos 10 couleurs, vous enregistrez la composition pour l’ajouter au panier.

La troisième manière est apparue entre le moment où j’ai acheté ma palette personnalisée et celui où j’ai finalisé cet article : l’achat des fards à l’unité.

Cela permet, si vous avez déjà des palettes styles Z-palettes etc., de prendre juste les couleurs qui vous plaisent, ou lorsque le pan de votre palette est vide, théoriquement de le remplacer (je dis théoriquement car en réalité, l’on ne peut pas retirer les pans de la palette pour le moment, ce qui vide cette hypothèse de son sens). En revanche, le prix est plus cher : 9,50 € frais de port compris le fard et il n’y a que 92 couleurs disponibles. Si vous prenez entre 5 et 9 fards à l’unité, le prix est réduit à 7,50 € frais de port compris par fard, et si vous en prenez 10 ou plus, le prix à l’unité est abaissé à 6 € frais de port compris. Ainsi, 10 fards à l’unité, hors palette personnalisée, vous coûteront 60 € frais de port compris, alors que 10 fards choisis dans une palette à personnaliser vous coûteront 45 € frais de port compris avec la palette.

Actuellement, j’ai trois palettes personnalisées de la marque : celle que j’ai commandée (multicolore), et deux que l’on m’a offertes (tons bleus/gris, tons bruns). Je vous en propose les photographies avec les références des fards qui sont compris dedans.

J’ai réalisé quelques make up avec la première palette. Je vous publie trois photographies, avant de vous dire ce que je pense des ombres à paupières en elles-mêmes.

Bilan positif :

  • les fards sont bien pigmentés ;
  • ils se prélèvent bien sur le pinceau ou au doigt selon l’intensité d’application que vous souhaitez : pas de chutes constatées ;
  • ils se travaillent bien au pinceau : ils se fondent bien ;
  • la tenue est bonne : je les ai portés 8h sans qu’ils ne s’affadissent ou que des lignes disgracieuses n’apparaissent dans les plis de la peau ;
  • même si les couleurs sont bien présentes sur la paupière, aucune difficulté à les démaquiller : eau micellaire ou gant de démaquillage à l’eau, le résultat a été nickel sans agresser ma peau ;
  • mes yeux sensibles n’ont pas souffert de picotements.

 

Bilan négatif :

  • il n’est pas possible de sortir les fards de la palette, notamment pour les remplacer par les fards à l’unité, sans abîmer la palette, donc soyez sûres du positionnement de vos ombres à paupières avant de valider car vous ne pourrez pas réagencer vous-même à réception ;
  • une fois dans la palette, il n’est pas possible d’avoir accès à la référence du fard : il faut se reporter à votre facture et à l’emplacement du fard concerné.

Ce serait deux points à améliorer, mais même en l’état, je valide ! Des fards de qualité, dans un bel écrin, de fabrication 100% française, cruelty free, et pour seulement 45€ les dix couleurs, franchement, c’est un pari gagné !

Si le principe vous intéresse, rendez-vous sur Aimer-Kup pour créer votre palette ! A bientôt !

 

 

Une semaine avec… la palette Prism d’Anastasia Beverly Hills

Bon début de semaine à toutes et à tous !

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle revue, qui concerne la palette que j’ai utilisée la semaine dernière, à nouveau en parallèle avec ma copine Storytelling d’Une Collectionneuse : la palette Prism d’Anastasia Beverly Hills.

Comme les précédentes palettes d’ABH, elle contient 14 fards dans un écrin de velours. 6 couleurs mates, 7 couleurs métallisées/pailletés et une couleur mate avec des pailettes dedans (le noir). Vous la trouverez à 49 € chez Sephora, soit 3,5 € le fard.

J’avais hésité à l’acheter. En effet,  j’avais craqué sur la première, la Modern Renaissance, dont j’ai beaucoup aimé l’harmonie des couleurs (photo Sephora). A l’utilisation, j’ai apprécié que les fards soient bien pigmentés, mais j’ai regretté les énormes chutes de matière qu’il y avait à chaque prélèvement avec le pinceau. A ce rythme-là, au bout de trois / quatre make up avec, les fards présentent des cratères, surtout la couleur de base.

Ensuite, j’ai été séduite par les couleurs de la Subculture : je trouvais l’assemblage original et prometteur (photo Sephora). Sauf que, lorsque je l’ai utilisée pour la première fois, il y avait non seulement ce problème de chute déjà découvert avec la première palette, mais également un gros problème pour fondre les couleurs entre elles. Selon les couleurs utilisées, une fois blendées, elles faisaient un amas gris ou noir immonde. Paraît-il que c’est une réaction due au fait que les fards sont du pigment pressé et qu’il faut respecter la roue des couleurs pour ne pas qu’elles s’annulent entre elles pour devenir noires. Euh, comment dire ? Vachement déçue d’avoir dépensé mon argent pour ça. Je ne veux pas, lorsque je me maquille, réfléchir en « usine à gaz » à quelle technique utiliser pour appliquer le fard, quelles couleurs j’ai le droit de marier pour éviter qu’elles s’annulent, etc. Je veux pouvoir me dire : « Tiens, là je mets du marron. Là je mets du kaki. Là je mets du jaune moutarde » et obtenir les trois couleurs à l’issue. Bref, j’avais été largement refroidie par la marque.

 

Donc quand la Prism est sortie, au départ, je ne voulais pas l’acheter. Mais les revues ont été plutôt bonnes et rassurantes. J’avoue que moi-même, j’ai constaté une amélioration au niveau de la friabilité des fards : moins de chutes, et que le problème des couleurs qui virent au gris ou au noir en les fondant ensemble ne s’est pas reproduit. Je ne regrette donc pas mon achat. J’ai utilisé tous les fards de la palette, en trouvant ma base dans « unity ». Le seul regret : le manque de différence entre le bleu et le vert pailletés, une fois appliqués sur la paupière. Au pinceau, aucune distinction. Avec les doigts, elle se voyait un peu mieux quand on regardait de près. Je ne pense pas que ceux qui m’ont croisée ce jour-là aient fait une différence de couleurs entre les coins interne et externe de mes paupières. 

Voici les 5 make up réalisés avec cette palette !

 

Je vous invite à aller voir les looks réalisés par Storytelling, ce qui vous donnera une idée du rendu de la palette sur peau mate.

Je vous dis à bientôt pour la palette Clover de Too Faced, que je vous ai annoncée la dernière fois.

Une semaine avec… la palette Jacklyn Hill & Morphe

Bonjour, bonjour !

Me voilà à nouveau avec une revue issue du #definobuy1semaine1palette et cette fois-ci, elle concerne la très convoitée palette de Morphe Brushes en collaboration avec la make up artist Jacklyn Hill. Lors de sa sortie, cela a été la folie. Il a fallu être pile à l’heure du lancement sur la boutique Morphe. Une file d’attente était en place. J’ai réussi à l’avoir du premier coup, mais certaines copines ont eu moins de chance et ont dû attendre les restocks suivants. Sachez que si elle vous plaît, elle est actuellement toujours disponible !

Cette palette contient 35 fards pour 42 €, soit 1,20 € le fard, ce qui est tout à fait raisonnable ! Morphe est une marque connue pour la qualité de ses produits (palettes et pinceaux) à prix abordable. Cette palette en est une nouvelle illustration. Vous trouverez 19 fards mats et 16 fards irisés/métallisés.

Il en existe également des contrefaçons, moins chères, que certaines blogueuses beauté ont testé en trouvant que la copie n’avait rien à envier à l’original. Personnellement, puisqu’il ne s’agit pas d’une édition limitée et qu’elle est toujours disponible, je vous conseille plutôt d’acheter un produit authentique car 1) c’est soutenir la marque et la blogueuse, 2) vous savez au moins ce que vous mettez sur vos yeux car il est parfois difficile de savoir ce que l’on trouve dans les contrefaçons, 3) vous ne risquez rien pénalement, car si votre copie est interceptée par les douanes, elle sera détruite et vous pouvez être poursuivis. Franchement, cela vaut-il le coup pour 1,20 € le fard ?

Sans plus attendre, voici les maquillages que j’ai réalisés avec cette palette.

Je suis vraiment très satisfaite. Les fards se prélèvent bien avec mes pinceaux denses. Ils se fondent très bien à l’application. Je n’ai pas eu de sensation de picotement pour mes yeux sensibles. Il y a plein de couleurs qui peuvent coller pour les bases/transitions des différentes carnations, et il y a un noir pour le trait en ras de cils supérieurs. En outre, le packaging est sympa. Pour ce prix, que demander de plus ? 

Je vous reviens bientôt avec la quatrième palette que j’ai testée : la Clover de Too Faced.