Articles for the Month of juin 2016

J’ai testé les stencils de chez Néejolie

Bonsoir à toutes et à tous !

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu de temps à moi pour publier un petit mot. Je le prends ce soir, pour vous parler d’un accessoire nail art que l’on peut trouver chez néejolie.fr. Souvenez-vous, il y a quelques temps, j’ai reçu un petit paquet de choses à tester. Vous avez déjà vu ma revue du clear jelly stamper et celle du vernis holographique 25. Quand j’avais fait mon choix, j’avais également opté pour cette autre méthode de nail art : les stencils.

On en voit fleurir partout : des pochoirs pour décorer vos ongles. Vous mettez votre vernis de base, puis quand il est sec, vous collez le stencil dessus, vous comblez avec un autre de vernis d’une couleur qui tranche, et vous retirez le guide.

Je connaissais ceux de Pshiiit, qui permettent de faire des motifs géométriques comme dans ses célèbres nail arts. J’en avais commandé chez Eat Sleep Polish, notamment représentant des licornes, des papillons, des oiseaux… Et j’ai récemment vu un article chez Sakura où elle évoque une autre boutique qui vend des vinyls de qualité : whatsupnails. Chez What’s up Nails, la planche de 12 est à 3,75 USD. Chez Pshiiit, ils sont à 4,50€ la planche, et chez ESP entre 2,5$ et 3$ la planche.

Lorsque j’ai fait mon choix pour mes revues, j’ai constaté que chez néejolie, le prix des planches de pochoirs par 9 ou 12 oscillait entre 1,93€ et 3,64€, avec régulièrement des réductions de 40%, comme c’est le cas actuellement. Beaucoup de modèles géométriques, des coeurs, des roses et des feuilles, des rosaces, etc… Je me suis donc dit : « Pourquoi pas ? Testons ! ».

J’ai pris le modèle NF223 référence #23903 à 2,50€ la planche de 9, avec trois motifs différents :

dsc

J’ai fait trois tests, à quelques jours d’intervalle.

Pour le premier, j’ai posé sur mes ongles le joli petit Space Race de H&M sur une main, et Concrete Jungle de Colors by Llarowe sur l’autre. Puis, une fois que le vernis a été sec, j’ai collé le pochoir complet sur mon ongle (motif n°1), et j’ai posé une couche du vernis de la main opposée pour faire un accent nail en écho. Je n’ai pas attendu que le vernis soit sec. Comme pour le stripping tape, immédiatement, avec une pince, j’ai retiré le pochoir pour faire apparaître le motif. J’ai réutilisé le stencil : il a servi cinq fois.

Bilan : ce ne doit pas être la bonne méthode. Pas facile de combler les trous du pochoir, surtout en bord d’ongle. Il faut un vernis assez fluide, car lorsqu’il est épais comme Concrete Jungle, il ne s’étale pas bien. Il faut en rajouter par ci par là, et au moment de retirer le stencil, ça bave… Avec Space Race, cela a un peu mieux fonctionné, mais je n’étais vraiment pas convaincue. Pour quelque chose qui devait être facile, les bavures et les motifs incomplets m’ont un peu contrariée. Autant stamper : c’est beaucoup plus rapide et fiable. Mais peut-être fallait-il n’utiliser le pochoir qu’une seule fois pour améliorer la chose ?

1 2 3 4 5 6 7

Quelques temps plus tard, je me suis dit que j’allais réessayer, en découpant le pochoir cette fois-ci, afin de ne l’utiliser qu’une fois par ongle. J’ai donc pris le motif n°2, que j’ai découpé en quatre morceaux, et j’ai pris des vernis de différentes textures. Comme la dernière fois, j’ai collé le stencil sur mon vernis de base, qui était cette fois-ci Blood Curdling de Turtle Tootsie. J’ai passé ma couche de vernis différent. Là encore, j’ai été obligée, pour certains, de repasser une couche ou de combler le motif, car cela ne voulait pas s’étaler correctement. Et au moment de retirer le pochoir avec ma pince… Mauvaise surprise : des morceaux du vernis de base sont restés collés auprès !

Bilan : motifs incomplets, nail art raté… Encore pire que la première fois ! Manifestement, je n’étais pas douée avec ce type de matériel.  Mais d’un côté, en découpant le motif, on se retrouve aussi avec des morceaux qui ne ressemblent plus à grand chose… Faire plusieurs ongles avec un pochoir semble exclu : il vaut mieux correctement centrer le motif sur son ongle, puis découper et jeter le surplus. Je me suis dit aussi que je n’avais peut-être pas, cette fois-ci, attendu suffisamment que mon vernis soit sec, ce qui expliquait les décollements partiels.

9 10 11 12 13 14 15 16 17

Mais j’ai persévéré. Et cette fois ci-ci, je les ai utilisés sur mon tapis de travail Uber Chic pour créer des patches. J’ai d’abord posé une bonne couche de top coat fluide, que j’ai laissée sécher pendant 10 mn.

18

Ensuite, j’ai pris le modèle n°3, que j’ai coupé en deux dans le sens de la largeur. J’ai collé mes deux morceaux sur mes bases de top coat et j’ai rempli avec du vernis.

19 20

J’ai retiré mes pochoirs avec ma pince : le motif était beaucoup plus sympa que sur l’ongle (certainement car on travaille à plat) mais à nouveau, une grande partie du vernis transparent de base est restée collée sur le stencil. J’ai donc compris que le fait que ces pochoirs soient plus des autocollants que des vinyls (pas la même sensation au toucher que les vinyls de chez Pshiiit ou ESP, plus de collant) y était peut-être pour quelque chose. Je me suis dit que mes patches étaient foutus et que ça ne servait à rien de continuer. Les motifs étant tout de même plutôt réussis, ça m’a embêtée et j’ai voulu jouer à MacGyver.

21 22 25

J’ai donc tenté de rattraper le coup en recouvrant le motif d’une nouvelle couche de vernis transparent. Cela a rendu les negative spaces un peu plus opaques, mais j’ai réussi à décoller mes patches !

23 24

Le flashy, je l’ai posé sur une base « Cruising Beverly » de Polished by KPT, un vert clair holographique, et le pastel sur un vernis blanc (« Mr Big in white » d’Ozotic). Couche de base, couche de vernis, couche de top coat, mon patch…

26 27

…on appuie, puis couche de top coat et on retire les bords superflus. Au final, j’ai été plutôt satisfaite du rendu. C’est une alternative au reverse stamping : vous pouvez, là, faire les contours du motif en plusieurs couleurs, alors que pour le reverse, vous aurez le motif en noir ou une autre couleur, et vous remplissez…
28 29Et comme je suis économe et que je n’aime pas gâcher, je me suis dit que les petits motifs holographiques qui restaient sur la planche une fois le pochoir utilisé, pouvaient être recyclés en manucure. Lol. Bon, j’ai posé ça n’importe comment, mais c’était pour vérifier : 1) que ça tenait, 2) que c’était assez fin car je déteste les stickers habituellement, 3) que ça ne rebiquait pas au top coat. J’ai validé les trois points.

30

Donc, pour conclure, ces stencils peuvent avoir plusieurs emplois. Le mieux est d’en utiliser un par ongle, et sur un vernis très très sec (posé la veille ?) pour éviter les décollements. Vous serez certainement plus douées que moi ! On peut aussi les utiliser sur les tapis de travail, et faire des décorations avec les motifs restant, comme des stickers.

Pour trouver ces stencils, dont beaucoup sont à – 40% en ce moment chez Née Jolie, il suffit de cliquer ici. Je vous rappelle que l’envoi en courrier simple est gratuit à l’international. Vous avez 10% sur le montant total de votre commande, sur toute la boutique hors produits en promotion, grâce à mon code LDX10.

Moi, personnellement, je reste plus fan de stamping et de water decals. C’est d’ailleurs de cette dernière méthode de nail art que je vous parlerai lors de ma prochaine et dernière revue néejolie. D’ailleurs, pour information, j’ai ouvert sur Facebook un groupe dédié aux WD. Si vous êtes accros et si vous voulez nous rejoindre, c’est par ici.

Bonne nuit !

neejolie