Articles for the Month of février 2016

Galaxy Invader, de Pretty Serious

Bonjour, bonjour !

« Happy birthday to me ! Happy birthday to me ! Happy birthday to me-e ! Happy birthday to meeeeeeeeeeee ! »

Oui, j’avais envie de chanter un peu. Aujourd’hui, je vous présente un nouveau vernis de la marque indie Pretty Serious, de la même collection que le petit Phantom Planet swatché il y a un mois : Galaxy Invader. Il s’agit également d’un vernis de la collection « They came from beyond Space« .

Pretty Serious est une marque australienne, vegan et « big 3 free », c’est-à-dire qu’elle ne contient ni formaldehyde, ni résine de formaldehyde, ni toluène, ni dibutyl phthalate. J’avais acheté le flacon de 11 ml 11,50 € à l’époque. Sur la boutique officielle, ils sont à 10,95 AUSD (dollar australien), soit environ 7,15 € avec le change actuel.

Le site le décrit comme un bleu « foil multichrome ». Il a effectivement une oscillation entre le teal, le bleu et le violet.

1

On a l’impression de poser des milliards de micro paillettes. Le pinceau est de taille normale. L’application est facile. Il m’a fallu deux couches pour une bonne couvrance et la couleur du flacon. Le temps de séchage est correct. L’ongle reste lisse malgré toutes les micro paillettes, sans top coat, et sur sa tenue, au bout de deux jours, il commençait à avoir une légère érosion au bord libre.

Sans plus attendre, passons aux photos !

2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Alors, qu’en pensez-vous ? Je le trouve très beau, mais trop scintillant, comme le précédent. Donc il a intégré mon vide-grenier.

Je vous souhaite un bon week-end !

Faisons notre manucure ensemble !

Bonjour, bonjour !

On me l’a demandé il y a quelques temps, et le voici donc : un petit article pour vous conseiller des produits et vous rappeler les étapes primordiales d’un soin des mimines et des ongles. J’ai pris le temps, cette semaine, lors de ma manucure, d’en détailler les étapes. Je vous avais fait des vidéos… J’ai découvert que je ne pouvais pas intégrer de média supérieur à 8 Mo… Il a donc fallu que je raccourcisse au maximum : pas plus de 6 secondes ! Et quand j’ai enfin pu les intégrer, elles étaient à l’envers ! La loose totale ! Mais bon, je vous les ai laissées, parce que c’est malgré tout plus intéressant que de décrire uniquement les étapes par écrit.

Voici tout d’abord une vue d’ensemble des éléments nécessaires :

12734268_10154465201839918_7414349193642252790_n

Commençons donc notre manucure !

Je débute toujours par l’hydratation de mes mains, et j’en profite pour faire ramollir mes cuticules. Pour ça, je mets de l’eau tiède dans un bol. Grands amateurs de thé à la maison, nous avons une bouilloire qui peut être programmée à certaines températures. J’utilise donc le mode « 50°C » pour mes bains de mains. Dans mon récipient, je rajoute une manubomb de chez Nail Art by Patou (il y en a plusieurs différentes : des senteurs agréables, avec des couleurs et des paillettes variées : des nouveautés vont arriver). Ici, c’était « Hydratation des Barbades« . Je laisse tremper mes mains 10 mn dans l’eau. C’est effervescent au début : ça fait des guili ! Mon récipient est beaucoup plus grand d’habitude : je peux mettre les deux mains ensemble, mais dans notre maison de campagne, je n’avais rien d’autre.

Une fois mes mains bien hydratées, je les sèche et avec un bâtonnet de buis, je repousse mes cuticules, un ongle après l’autre. On y va doucement, mais fermement : il ne s’agit pas de se faire mal. Si jamais le bain n’a pas permis de ramollir assez les cuticules, je pose une eau émolliente pendant quelques secondes, puis je frotte avec mon bâtonnet. Vous trouverez ce genre de produits chez Mavala, ou Sally Hansen. Ce sont les deux que j’utilise, la seconde étant un peu plus concentrée, donc agressive, que la première. Tout ce matériel (bâtonnet et eau émolliente) est disponible chez Sephora.

Après, je coupe les peaux superflues avec une pince à envies : attention, on ne se fait pas mal ! On ne se coupe pas au sang. Ce sont juste les peaux qui ont été repoussées par le bâtonnet, pas celles qui font le contour de l’ongle ! Des pinces, j’en ai deux : une de la marque Peggy Sage (disponible en boutique R’Center ou Bleu Libellule) et une de la marque Sephora. Elles sont très bien toutes les deux. Une fois que c’est fait, je désinfecte.

Ensuite, je prends mon polissoir 4 faces (encore un produit qu’on trouve chez Sephora) et je le passe sur mes ongles, pour retirer les aspérités et les faire briller. J’utilise chacune leur tour les faces 2, 3 et 4. La face 1 étant pour limer, je ne l’utilise quasiment jamais, car j’ai une lime à côté.

Ensuite, mais je ne vous ai pas fait de vidéo, je lime mes ongles dans la forme qui me convient, avec une lime en verre. J’ai adopté ce style de limes depuis que j’en ai essayé une pour la première fois : c’était un cadeau avec une commande Pshiiit, si mes souvenirs sont bons. Elles sont assez délicates et ne dédoublent pas mes ongles. Vous pouvez désormais en trouver également chez Sephora. Bien entendu, on lime toujours dans le même sens : on ne fait pas d’aller-retour avec la lime sur l’ongle, au risque justement de le fragiliser et de le dédoubler.

Une fois que tout ceci est fait, je commence l’hydratation. D’abord avec le Nail Balsam de Trind. Pour moi, c’est LE produit à avoir. Il nourrit l’ongle et le rend plus souple, ce qui évite les ongles cassants. Il n’a pas conquis tous les coeurs, mais en tout cas, moi, depuis plus de deux ans, j’en suis fan. J’en pose un peu sur chaque ongle. J’attends quelques minutes qu’ils aient bien absorbé le produit, puis je les masse, en n’oubliant pas le bord libre. Si je peux le faire deux fois par jour, c’est pas mal. Je vous le conseille vraiment, mais il n’est disponible que sur la boutique de la marque.

Ensuite, de la même manière, je masse mes ongles avec un baume nourrissant. Soit le baume à l’huile de quinoa de Peggy Sage, soit le baume anti casse d’Yves Rocher. En faisant cet article, je me suis rendue compte qu’Yves Rocher ne faisait plus ce baume. Alors, je ne peux vous diriger que vers une boutique R’Center ou Bleu Libellule pour trouver le baume de Peggy Sage.

Une fois que tout est hydraté, nourri, je passe un coup de cleaner Peggy Sage (boutique R’Center également) sur mes ongles pour enlever le gras des crèmes et les préparer à la pose d’un vernis. Sinon, votre vernis n’adhérera pas et se décollera.

Je pose ma base traitante. Moi, c’est DURI de Rejuvacote. La version 1, avec formaldéhyde, car je n’ai pas été convaincue de l’efficacité de la base version 2 qui est 3 FREE. Cette base permet de renforcer les ongles, et elle me permet de les redresser un peu, car ils ont tendance à se recroqueviller quand ils sont plus longs. Ce produit n’étant pas disponible en France, il vous faut forcément le commander via Amazon.

Ensuite, quand la base est sèche, je nourris mes cuticules à l’aide d’un stylo-pinceau d’huile. J’aime beaucoup ceux de Polished by KPT, qui sentent bon, sont faciles à doser, et sont efficaces. J’applique l’huile sur le pourtour de l’ongle, je laisse poser quelques minutes, puis je masse jusqu’à complète pénétration. Là encore, le produit n’étant disponible qu’aux USA, il faut passer commande chez eux. Mais vous pouvez trouver un produit similaire de la marque Cirque, sur la boutique belge The Nailista Shop. Il y en a un que j’aimerais bien tester : le pinceau Weleda. Disponible en boutique bio et parapharmacie. Je pense que ce sera mon prochain achat, quand mes pinceaux Polished by KPT seront terminés.

Pour terminer, je me crème les mains généreusement. En ce moment, comme avec le froid, elles sont assez abîmées, j’utilise le gel très réparateur de Vita Citral, que l’on trouve en parapharmacie. La texture gel est fondante, le parfum est agréable, mes mains sont plus douces, et la peau tiraille moins.

Après cette manucure, voici le résultat :

12742175_10154465201624918_987985265198282393_n

12744118_10154465201514918_27471807442307394_n

J’espère que cet article vous aura été de bons conseils. Je vais voir comment améliorer l’intégration des vidéos dans mes posts : c’est trop laborieux en l’état.

 

Un vernis thermochromique de chez Néejolie

Bonjour à toutes et à tous !

J’ai reçu, avec trois mois de retard, le vernis choisi dans le cadre de mon partenariat avec Néejolie.fr. Ce n’est pas la boutique qu’il faut blâmer, mais les douanes françaises. En effet, il était annoncé entré en France en novembre 2015. Mais rien… Nous le pensions perdu. Finalement, il est arrivé le même jour que ma commande groupée Polished by KPT, comme si, en nous taxant sur ce gros colis, ils s’étaient enfin rendu compte qu’il traînait quelque chose pour moi chez eux depuis quelques mois. 🙁

Approchant de l’hiver, j’avais choisi le vernis Sweet Color thermochromique (changement de couleur selon la température) référence #22974, annoncé « vin rouge en rouge ». 9,86€ les 12 ml.

dsc

Le vernis que j’ai reçu est bien celui-ci, mais les couleurs sont un peu différentes de celles de la photographie. En effet, à froid, c’est un violet, qui tourne au rouge lie de vin à la chaleur. Je ne peux pas vous parler des ingrédients : c’est écrit en asiatique. En revanche, pas d’odeur forte ou désagréable.

1

Mes conclusions :

  • pinceau normal
  • texture fluide
  • deux couches pour une bonne couvrance
  • idem pour la couleur du flacon
  • application un peu compliquée car le fini est mat, et il faut bien gérer les deux couches pour ne pas avoir de traces de pinceau. On peut finaliser par une couche de top coat, qui unifie le tout : cela ne modifie pas l’effet thermochromique. Il n’y en a pas cependant sur mes photographies.
  • la transition entre les deux couleurs se fait très bien.

Je n’ai pas les bords libres assez longs pour vous montrer sur la même photo les deux couleurs en transition, même si on devine un peu le violet plus foncé en toute bordure. Je vous ai fait un test sous le robinet en fin d’article.

2 3 4 5 6 7 8 9 10

Vous pouvez donc commander des vernis thermo chez Néejolie sans souci : ils fonctionnent bien ! Et il y a une variété de couleurs sympathiques. Comme je vous le dis à chaque fois, avec le code LDX10, vous avez 10% sur le montant total de votre commande. Cela ne concerne pas que les vernis ou le nail art : sur toute la boutique ! Bijoux, maquillage, cheveux, papeterie, coques de portable, etc. Le code fonctionne sur tout ! Et les frais de port sont gratuits à l’international, donc vers la France. Profitez-en !

Je vous souhaite un bon week-end ! N’oubliez pas le give away lancé mercredi dernier, pour fêter les trois ans du blog le 17 mars prochain !

neejolie