Articles for the Month of décembre 2016

Fin du partenariat Néejolie.fr

Bonjour à toutes et à tous !

Je vous annonce la fin de mon partenariat avec Néejolie.fr. C’est moi qui l’ai décidé : suite à mes derniers articles, je ne les ai pas relancés pour renouveler une commande de produits à tester. Ils n’en ont donc peut-être pas encore pris conscience. LoL

J’ai fait ce choix pour plusieurs raisons, mais surtout parce que ce partenariat ne voulait plus dire grand chose pour moi.

Quand j’ai commencé, nous étions quelques unes à avoir été contactées. Puis, au fil du temps, je me suis rendue compte que la boutique multipliait à gogo les partenariats avec les blogueuses et les profils Instagram. Sur ce dernier média, les annonces de partenariats fleurissaient tous les jours. Dans mes connaissances, il y a une dizaine de partenaires Néejolie ! Bref, cela n’entraîne aucune relation privilégiée avec la boutique finalement, alors que c’est en partie ce que je recherchais dans cette aventure : un échange, une complicité, une relation humaine.

Ensuite, cette multiplication des partenariats, donc des codes de réduction, tuent le partenariat. En effet, comment rentabiliser notre code de réduction et montrer ainsi à la boutique (qui suit les statistiques) que nos revues ont un écho bénéfique pour elle, si elle en donne à tire-larigot et que nos lectrices ne savent plus lequel utiliser car il y en a trop ? D’autant plus que la boutique a son propre code de réduction permanent qui retire tout sens à celui de ses partenaires ! Par exemple, le mien, depuis le début, n’a été utilisé que trois fois, dont une fois par ma mère !

De plus, ce code n’est valable que sur les articles qui ne sont pas en promotions. Or, lorsque l’on va sur la boutique, on se rend compte qu’il y a des promos sur la majorité des articles, et en permanence. Donc ce qui peut intéresser nos lectrices est régulièrement déjà en promo, ce qui annihile l’utilisation du code.

Cette absence d’utilisation de nos codes est aussi dû au fait que lorsque la boutique reposte (ce qui est rare, mais j’y reviendrai) nos publications sur son Instagram, elle ne donne pas le code de réduction de l’auteur du nail art ou du swatch, mais son code personnel. Il y a un code pour l’instragram @néejolie, et un code pour l’instram @neejolie_nailart, et ce sont ceux-là qu’elle utilise pour se rendre compte duquel des deux profils est le plus rentable, par cet instrument de référence qu’est le code. Donc là encore, on squeeze notre travail en ne mettant pas le code de réduction de la partenaire.

Bref, c’est un peu décourageant.

Comme je vous l’ai dit, j’espérais une aventure humaine, d’échange avec la représentante de la boutique dont je serais partenaire, comme il peut y en avoir avec celles qui tiennent leurs boutiques indies. Ici, il y avait un semblant de relation lorsque la personne qui m’envoyait des mails signait sous le prénom de « Charlotte », puis mon interlocuteur a semble-t-il changé sans que j’en sois prévenue. Des réponses stéréotypées, impersonnelles, dans un français approximatif. C’est plutôt moi qui prenais les devants en envoyant par mail la preuve de ce que j’avais fait les tests, puisque manifestement, Néejolie ne lit pas mon blog et ses revues.

Or, un partenariat, c’est donnant-donnant. Ce n’est pas pour les produits gratuits que je m’étais lancée dans cette aventure, mais avec l’idée que cela ferait connaître le blog, ouvrirait le champ de mes lectrices… Je n’en ai pas vu les bénéfices. En effet, s’agissant de mon travail pour tester leurs produits, Néejolie n’a pas diffusé. Ni sur Facebook, ni en mettant mes photos sur sa boutique. Il y a eu seulement deux ou trois partages sur Instagram en tout et pour tout, mais sans mon code.

J’ai donc, à force, eu l’impression d’un partenariat à sens unique, et la goutte d’eau a été lorsqu’une de mes amies, également partenaire, a reçu un message de leur part disant qu’ils suspendaient son partenariat tant que son code de réduction n’aurait pas été utilisé 10 fois. Une nouvelle condition dont ils ne m’ont jamais parlé. Lorsque j’ai été contactée, cette histoire de nombre d’utilisations, c’était juste pour nous dire qu’au bout de 5 utilisations du code, ils nous offriraient des produits pour faire un give away pour nos lectrices. Je n’ai jamais atteint ce nombre de 5, et je n’atteindrai pas ce nombre de 10 notamment pour les raisons que je viens de vous énumérer : multiplications des partenaires, code promo permanent perso de la boutique, absence de partage avec nos codes, etc…

C’est donc après mûres réflexions que j’ai décidé, lorsque je leur ai envoyé ma revue du dernier produit que j’avais à tester, de ne pas prendre les devants et de voir s’ils me proposeraient de leur propre initiative un nouveau colis. J’ai juste eu un message me disant qu’ils étaient satisfaits de mon article. D’habitude, je répondais en demandant quels produits nouveaux ils souhaiteraient que je choisisse. Je ne l’ai pas fait cette fois-ci.

Actuellement, mon code est toujours valable (LDX10), je le laisse donc dans la rubrique des boutiques partenaires. Vous pouvez toujours en profiter pour le moment. Jusqu’au jour où ils se rendront enfin compte de ce que je ne les ai plus sollicités et qu’ils l’annulent. A moins qu’un représentant ne daigne enfin venir lire de lui-même ce que je publie sur mon blog.

Rétrospective calendrier de l’Avent 2016 : Bare Minerals et Le Couvent des Minimes

Bonjour à toutes et à tous !

Le 24 décembre, réveillon de Noël, nous avons tous ouvert la dernière case de notre calendrier de l’Avent, qui est devenue une tradition immanquable et qui a donné lieu à un merchandising de fou. Fini le simple calendrier avec son petit chocolat chaque jour ! Désormais, vous pouvez avoir tout ce que vous voulez !

Par exemple, à la maison, ma fille a eu son calendrier Kinder chocolat, mais également celui des Tut Tut Animo. Mon mari a eu celui de Dammann (un sachet de thé à découvrir chaque jour) mais également le Beery Christmas (une bière craft par jour). Et moi, j’ai opté cette année pour des cosmétiques, mais pas de vernis. J’avais pris, deux années de suite, le calendrier Ciaté, mais finalement, j’ai tellement de vernis que cela ne me sert à rien : ils étaient swatchés, puis offerts ou revendus. Sur les 48, je n’en ai gardé au final que 4 ou 5…

Donc cette année, je me suis tournée vers un calendrier make up et un calendrier soin. Au départ, je voulais le calendrier maquillage de Paul & Joe, à 70 € hfp, mais il était en rupture partout où j’aurais pu le commander. Il n’a été restocké qu’à partir du 15 décembre, ce dont je me suis rendue compte en préparant cet article… De toute façon, je n’allais pas attendre que les 2/3 du calendrier soit passé pour enfin l’avoir ! Donc j’ai finalement opté pour le calendrier de Bare Minerals, et je ne l’ai pas regretté du tout. Il était à 95 € mais avec un code -20 % trouvé sur Instagram, j’ai réussi à l’avoir pour 76 €. Une miniature chaque jour, alors que chez Paul & Joe, il y aurait eu 8 produits make up au total, puisque ce sont des full size et en plusieurs parties.

calendrier-avent-bare-minerals-blog-ludivine-2

Pour le calendrier soin, je voulais celui de Decléor, mais il ne rentrait pas dans mon budget (il coûtait 73,50 €) puisque le calendrier Bare Minerals avait déjà été un achat important. Alors j’ai opté pour celui du Couvent des Minimes, à 39 €, sur lequel j’ai eu une petite réduction grâce à un code promo. C’est un mix de produits cosmétiques de la marque, et de goodies spécialement pour Noël. Très sympathique aussi à ouvrir chaque jour.

15578640_10155420285694918_1837859047575494078_n

Mais cessons de papoter ! Voici en photos, et dans l’ordre, le récapitulatif de ces 24 cases de calendrier 2016. 🙂

case-1 case-2 case-3 case-4 case-5 case-6 case-7 case-8 case-9 case-10 case-11 case-12 case-13 case-14 case-15

15327406_10155425307169918_3216069668523627883_n

16 17 18 19 20 21 22 23

J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de Noël. Nous, nous avons fait au mieux, entre la gastroentérite de ma fille et l’hospitalisation de ma belle-mère. En tout cas, j’ai été gâtée par la famille et les amis, et ça fait chaud au coeur en cette fin d’année. Prenez soin de vous !