Articles for the Month of mai 2014

Feet are back !

Bonjour à toutes et à tous !

Le week-end débute et je voulais en profiter pour vous parler… de mes pieds ! 😉 Cela fait effectivement un petit moment que je n’ai pas mis un article spécial « petons ». Avec les vacances de Pâques, j’avais fait un soin au spa/institut de beauté de l’hôtel où nous séjournions, pour préparer le retour des petites chaussures ouvertes d’été.

Cela s’est soldé par la pose d’un vernis. Je ne connais pas la marque, mais il y avait les classiques roses, beiges, rouges, prunes, blancs, etc… Au milieu, un mint que j’ai choisi, à la surprise de l’esthéticienne. Paraît qu’elle ne l’avait pas encore posé, alors qu’il est celui qui m’a fait de l’oeil dans sa panière dès que je l’ai vu ! Faut dire que les résidents de l’hôtel sont surtout des curistes, et que l’âge moyen est plutôt élevé. Je peux alors comprendre que ces dames préfèrent des teintes plus sobres. Mais moi, j’en ai profité ! Deux couches et un top coat : voici mes ongles d’orteils parés !

2 1

C’était le vendredi 2 mai. Depuis, j’ai toujours ce vernis sur les ongles ! Récemment, j’ai voulu le retirer et je me suis rendu compte qu’il était en très bon état ! Alors au lieu de m’en débarrasser, il y a une semaine, j’ai rajouté un WD dessus. J’ai utilisé une planche de water decals « coquillages », achetée chez Beauty By Angel à l’époque. Elle avait plein de WD originaux, mais certains, sur les planches, étaient beaucoup trop gros. C’est en regardant mon gros orteil que l’idée de génie est apparue : il est le seul à pouvoir les porter ! Bref, une jolie coquille blanche et mauve, avec ses perles, est venue agrémenter le vernis qui me faisait penser à l’eau d’un lagon tahitien.

3 4

Comme vous pouvez le constater, les ongles ont poussé, mais le vernis n’a pas bougé ! Franchement, ça a l’air d’être une bonne marque. Faudrait que je rappelle l’institut pour qu’elle me dise de laquelle il s’agit ! Bref, je vais le garder encore un peu, puis j’accorderai une nouvelle couleur à mes petons, plus flashy peut-être. Une envie ? Une couleur qui vous tenterait ? Allez, dans moins d’un mois, c’est l’été ! Sortez vos petits pieds !!!

5


A Beautiful Mistake, de Love thy Polish.

Bonjour à toutes et à tous !

Un petit billet aujourd’hui pour vous parler d’une merveille que vous avez vu passer sur Facebook et sur Instagram il y a quelques semaines : un vernis holographique de Love Thy Polish, une marque Indie australienne, « hand made » (artisanale), 3 Free, que vous pouvez trouver directement sur la boutique de la marque (leurs holos ici), ou chez Mei Mei’s Signatures. Moi, ceux que j’ai achetés viennent de chez Mei Mei. Ils sont vendus dans une petit boîte noire qui porte le logo de la marque, et que je trouve plutôt classe. Je pense que c’est une marque tout à fait digne d’apparaître sur la boutique de Pshiiit, si elle veut étendre sa gamme d’Indie.

66-category_default

 

J’ai craqué, lors de mes commandes, sur plusieurs holographiques sombres, dont ce bleu magnifique : « A beautiful mistake ». Si le nom de ce vernis provient du fait que la créatrice aurait fait une erreur dans la composition d’un autre vernis et se serait retrouvée avec celui-ci au lieu de celui qu’elle devait réaliser, eh bien, je la remercie de s’être trompée ! 🙂 Car c’est une pure tuerie ! Un moment, bleu pétrol, un moment bleu électrique quand le soleil ou le flash s’en mêle… Je suis tombée en amour avec cette beauté !

L’application a été relativement facile, même si je l’ai trouvé un peu épais. Deux couches sur les photographies. Temps de séchage rapide. Pas de top coat. Il a tenu quelques jours, juste en s’érodant légèrement au bord libre. Plusieurs fois, j’ai voulu le retirer, mais quand je le regardais, je me disais : « Allez, encore un jour ! ». Franchement, c’est un gros coup de coeur.

Vous excuserez le swatch un peu brouillon : mes ongles peinent à repousser et je ne les aime pas du tout comme ça. De plus, j’ai fait ma pose un soir après le travail, en chambre d’hôtel, avant de dormir. Pas vraiment le temps de m’appliquer. Mais le vernis reste sublime !

0 1 2 3 4 5 6 7

J’ai remarqué que si j’adore toutes les couleurs en holographiques, ma préférence va aux sombres : noirs, bleus foncés, violets profonds, bordeaux, marrons… De cette marque, j’ai 7 vernis, dont 5 foncés, et il y en a trois autres que je veux absolument vous montrer : j’espère pouvoir le faire bientôt.

 

logo

A la quête des Enchanted Polish (EP)…

Bon week-end à toutes et à tous !

Voilà 10 jours que j’ai pas eu le temps de me poser pour écrire un petit billet. J’en suis désolée. Même si j’ai publié quelques photographies sur Instagram et sur Facebook, certaines se sont inquiétées de ce silence en message privé, et j’avoue que cela m’a fait plaisir ! Merci de votre fidélité ! Je devrais pouvoir revenir plus souvent, puisque désormais, les vacances et ponts, ainsi que l’organisation de l’anniversaire surprise de mon mari, ne sont plus d’actualité. La fête est désormais passée, et les prochains congés arriveront en août… J’espère que le travail me laissera un peu de répit.

Pour ce « grand retour », un article un peu différent, sur cette quête du graal que sont les Enchanted Polish.

enchanted_polish_logo_wide_

Comme vous le savez, j’ai découvert le monde du vernis à ongles il y a un peu plus d’un an maintenant. Je n’ai fait ma première commande chez Pshiiit que le 11 mai 2013 et à l’époque, comme je le fais toujours quand je découvre une boutique, je prends un à deux vernis de chaque nouvelle marque proposée. Ce fut l’occasion de mes premiers Butter London, Cirque, Pretty Serious, Picture Polish, et Rainbow Honey, mais également d’un achat dont je n’ai pas compris la valeur à l’époque : mon premier Enchanted Polish avec « Wish Me Good Luck ». J’étais, sans le savoir, tombée sur un réassort, seulement quatre vernis pailletés disponibles, et moi qui étais attirée par le vert, j’avais fait le choix de celui-ci. Le petit château tout mignon sur le flacon m’a également séduite.

6

Si j’avais su, j’aurais acheté les quatre ! Mais en mai 2013, j’étais loin, très loin de savoir ce que la marque Enchanted Polish représentait. Bref, j’avais ce joli bébé qui dormait dans ma vernithèque. A la fin de l’année 2013, je me suis ouvert un compte Instagram, pour compléter le blog et la page Facebook, et j’ai commencé à suivre certaines NPA et certaines Nailistas. Au fil des feeds publiés, je me suis rendu compte que certains vernis qu’elles portaient étaient magnifiques : des holos aux reflets de fous, aux couleurs originales, et j’ai eu un coup de coeur pour des swatches de Marge’s Blue Beehive, de Britney Spearmint et de Shrimp Cocktail.

Enchanted Polish, c’est une marque Indie : comprenez, fabriquée artisanalement, et vendue en exemplaires limités. La talentueuse créatrice est Chelsea, américaine. Le vernis est 5 free, c’est à dire sans formaldéhyde ou résigne de formaldéhyde, sans toluène, sans DBP, et sans camphre. Un vernis sain. Il est également, et c’est très important pour moi, non testé sur les animaux. La « marque de fabrique », c’est les holographiques et les multichromes. Il y a eu également des pailletés, comme Wish Me Good Luck. De plus, chacun a un nom bien sympathique. Séduite, j’ai donc cherché une boutique qui en vendaient pour les acheter.

Je me suis souvenue de la Pshiiit boutique, mais quand j’y suis retournée, sur la page des Enchanted Polish, il n’y avait qu’un article, et en rupture de stock. Mes recherches Google m’ont amenée sur le site officiel d’Enchanted Polish, mais il n’y avait que deux vernis sur la page de garde, en « coming soon » : december 2013 et january 2014. C’est aussi cette quête qui m’a fait arriver chez Mei Mei’s Signatures, mais aucun Enchanted Polish à disposition. Idem chez Femme Fatale Cosmetics. Idem chez Nail Polish Canada, mais de toute façon, ils ne livrent pas en France. Bref, je n’y comprenais rien. Alors j’ai approfondi mes recherches, et j’ai compris que ces vernis étaient tellement prisés qu’ils n’étaient vendus que sur des boutiques partenaires, en réassorts secrets (réapprovisionnement surprise), et que si on loupait ces ventes officielles, eh bien, on était marron et il fallait attendre les prochains. De plus, certains vernis n’étaient vendus que sur les boutiques partenaires pour lesquels ils étaient fabriqués (Dream On pour NPC, All Love Garden, Up in Smoke et Flamingo Freckles pour Mei Mei) et certains n’étaient édités qu’une seule fois sur le site officiel EP. Je sentais les difficultés venir.

J’ai fait plusieurs commandes chez Mei Mei’s Signatures, car la boutique m’a fait rêver. Beaucoup de marques Indie magnifiques. Un réassort Enchanted Polish était annoncé en janvier 2014 « à partir de telle date ». J’ai surveillé le site, mais avec le travail, les trajets en voiture, etc. impossible pour moi de passer ma journée devant l’écran à rafraîchir toutes les secondes. J’ai raté le réassort.

Je suis retournée sur le site officiel d’Enchanted Polish et mauvaise surprise : les deux vernis étaient désormais « sold out ». J’avais raté la mise en vente… Je me suis inscrite à la newsletter, au cas où.

Il y a eu le réassort Pshiiit, sur lequel j’ai pu me brancher grâce aux messages des filles sur Instagram, lorsqu’elles avaient finalisé leurs commandes. Arrivée en retard, j’en ai raté plusieurs, mais ai quand même réussi à en attraper douze entre le 13 et le 16 février de cette année. Une amie qui était censée m’aider, a réussi à en commander également trois. Ma collection s’est donc un peu agrandie.

Puis j’ai reçu une newsletter d’Enchanted Polish me prévenant de la date et de l’heure de l’ouverture des pré-commandes pour February 2014. J’étais donc sur mon ordinateur à ce moment précis, en ayant également demandé à une amie d’être aux aguets pour moi. Finalement, nous avons toutes les deux réussi à passer commande.

February 2014

Mon anniversaire… et j’ai compris qu’une amie m’avait fait profiter du réassort Mei Mei ! 🙂 Ainsi, au 27 février, ma collection ressemblait à cela :

1922896_10152580951024918_1591594456_n

Puis il y a eu le réassort de Femme Fatale Cosmetics, qui a été un véritable fiasco : impossible de se connecter à la boutique. J’ai tenté d’envoyer un mail pour que ma wishing list arrive quand même, puisque c’est le système sur ce site. Et ô surprise ! J’ai réussi à en obtenir un !

Across the Universe

La question restait : comment acheter les anciens ? Ceux qui m’avaient tellement plu en swatches sur les blogs, mais que l’on ne voyait plus aux réassorts ? Je me suis dit : « Ebay ! ». Et j’ai effectivement trouvé quelques Enchanted Polish en vente. Mais à quels prix ! Certains atteignaient les 50 € ! J’en ai acheté trois par ce biais, mais dans des tarifs plus raisonnables : Britney Spearmint, December 2013 et Mr Burgundy.

Britney Spear Mint December 2013 Mr Burgundy

Cependant, l’offre n’était pas très fournie et sur Instagram, je lisais les filles qui évoquaient des achats aux USA. J’ai fait des recherches sur Facebook et ai trouvé un groupe qui m’a semblé bien sympathique : « Le petit monde des Enchanted Polish« , uniquement français. J’ai demandé à l’intégrer et cela s’est fait très rapidement. A l’époque, nous étions moins de 100. Et tout ce que je souhaitais savoir sur la marque, sur la manière de se procurer les vernis les plus rares, m’a été enseigné. Les filles vendent certains de leurs EP via le groupe même. J’ai réussi à en acheter quelques uns comme ça, à prix plus chers que les 14,65 € de chez Pshiiit, mais il s’agissait d’éditions plus rares :

Green Peace on Earth, BRBM, June 2013

J’ai découvert Storenvy, une sorte d’Ebay américain, où l’on trouve une offre plus large d’EP seconde main. Depuis, j’y ai fait de nombreuses commandes. Mon seuil limite d’achat était initialement de 30 à 40$. Une fois les plus répandus achetés, l’on ne peut que s’attaquer à des exemplaires plus limités, donc plus chers. Au fur et à mesure, ce seuil a augmenté… A ce jour, je suis dans l’attente de deux colis, pour 11 nouveaux EP. Quelques exemples de ceux achetés là-bas :

10346875_10152764693809918_1118485190_n 10346738_10152764695109918_146904835_n 10342568_10152764586234918_399880848_n 10339026_10152762252899918_403851127_n 10338857_10152766221529918_1662502523_n 10331729_10152764688284918_1896881849_n10299361_10152764691244918_1795026347_n 972911_10152764692169918_705692448_n 10361093_10152799540664918_200352687_n 10361080_10152781673214918_789076554_n

J’ai découvert The NNR, un groupe américain d’achat et de vente de vernis, sur Facebook, où l’on trouve des Enchanted Polish. Enchères ou achats immédiats. Je ne suis pour le moment jamais passé par ce groupe pour faire un achat : à chaque fois que j’y suis allée, je me suis sentie… pas très à l’aise. En revanche, j’ai été abordée par message privé par une fille membre de ce groupe, qui m’a proposé deux vernis que j’avais tenté d’obtenir lors d’enchères mais qui m’étaient passé sous le nez. J’ai demandé aux copines du groupe si elle était de confiance. On me l’a confirmé. Deux bébés sont donc arrivés à la maison :

10362380_10152797363234918_535585357_n

J’ai également découvert les enchères sur un groupe Facebook spécifique. Ouvert initialement pour liquider la collection d’une australienne, elle est restée ouverte pour que chacune puisse y mettre ses enchères EP : Enchanted Polish Auction. Lors des premières enchères, j’y ai remporté quatre précieux :

10385057_10152790020789918_1439551410_n

Sinon, entre temps, il y a eu les précommandes pour March 2014 et April 2014. Idem : j’ai réussi à les avoir et l’amie qui devait venir en doublon pour moi au cas où je n’y arriverais pas, me les a également obtenus. En revanche, j’ai raté le réassort de Stay Classy San Diego, Water for Unicorn et Djinn in a bottle : pas de newsletter envoyée. 🙁

10323123_10152760058279918_29471993_n 967496_10152760057789918_1530962550_n

Grâce au groupe, j’ai appris que la boutique en ligne Mishka avait obtenu une collaboration avec Chelsea et que trois vernis en édition limitée en sont nés : Lobster Roll, Keep Watch, et Engineered to destroy. J’étais présente sur la boutique au moment du réassort. A l’heure annoncée, le site est resté, pour moi, en « construction ». Bref, j’ai loupé ces vernis au prix normal. Seule solution : tenter de les avoir par le biais des reventes.

Le mois de mai 2014 a vu de nouveaux réassorts secrets chez Mei Mei’s Signatures, mais sur un nouveau site dédié, afin d’éviter que sa boutique ne plante à chaque fois. Les vente EP se font désormais . Le seul que je convoitais était Up In Smoke. La seule fois où j’ai réussi à arriver sur la boutique pile au moment du réapprovisionnement, 8 secondes après, ce vernis était déjà intégralement vendu. Bref, aucune chance. J’ai versé quelques larmes de désespoir, je l’avoue…

La Pshiiit boutique a également fait un réassort ce mois-ci, et là, j’ai eu beaucoup plus de chance, puisque j’ai réussi à obtenir Stay Classy San Diego, que j’attendais de puis longtemps et Scintealliant, l’exclusivité de la boutique. Ils sont arrivés en même temps que le dernier Mishka qui me manquait. J’ai été un brin consolée de ne pas avoir obtenu Up in Smoke. Actuellement, seul The Youth est encore disponible chez Pshiiit.

10388530_10152788563054918_934823102_n

Bref, voici ma collection, au 24 mai 2014 :

10409834_10152805330914918_1101447895_n

A ce jour, la liste de ceux que je convoite toujours :

Wanted2

Comme je vous l’indiquais, 11 nouveaux sont sur la route. Il y a fort à parier qu’elle continuera de s’agrandir, car au-delà du fait que ces vernis sont magnifiques et que posés sur mes ongles, ils m’hypnotisent, je suis désormais touchée par la fièvre de la collection. Folie, obsession, addiction… Oui, c’est la spécificité des Enchanted Polish, qui mêlent beauté et rareté : si l’on ne se contrôle pas, l’on est vite dévoré par l’envie d’obtenir… et là, il y a deux catégories. soit « tous les vernis », soit « tous les vernis qui nous plaisent ». Je fais partie de la seconde catégorie, avec encore un peu de self-control : il y a plusieurs éditions, notamment des pailletés, qui ne me plaisent pas, et je n’ai donc pas l’intention de les acquérir juste pour les ajouter à mes présentoirs. Non, je ne convoite que ceux qui m’ont séduite par leur couleur ou leur effet. Et mon mari vous dira que c’est déjà trop. 😉

RAJOUT DU 2 SEPTEMBRE 2014 :

Depuis la rédaction de cet article, il y a eu une évolution. Ma collection a grandi, bien entendu, mais cela concerne le groupe Facebook très sympathique dont je vous parlais. Il l’est devenu beaucoup moins. Beaucoup de nouvelles s’étaient inscrites, il y a eu pas mal de posts hors sujet, et cela a finalement dérangé les modos, qui estimaient que le groupe était fait pour les aguerries, qu’il était usant de devoir répondre toujours aux mêmes questions, et que les HS étaient agaçants. Bref, à leur initiative, un grand ménage a été réalisé sur le groupe il y a quelques mois, et alors que je n’avais absolument rien à me reprocher (j’ai toujours respecté leurs règles), j’ai reçu un message type via Facebook m’indiquant que j’avais été supprimée. Je vous avoue que j’ai été vexée et blessée. J’ai demandé des explications, car je participais au groupe, étais, à mon avis, des plus fair plays (abandonnant certaines enchères pour que les filles du groupe puissent acheter le précieux qu’elles convoitaient tant), et ne créant jamais de vagues… Me faire virer comme une malpropre, sans motifs, sans pouvoir défendre ma cause, m’a grandement choquée. je n’ai pas apprécié le procédé. J’ai finalement reçu un message m’indiquant que mon expulsion était une erreur, que je n’aurais effectivement pas dû faire partie des licenciées, mais en revanche, aucune proposition de réintégrer le groupe. Je n’y suis donc plus pour l’instant.